1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Les Ingénieurs de la Démence | Tome 1 |

Discussion dans 'Rôleplay - Théories et partage' créé par Antitheyz, 13 Juil 2017.

  1. Antitheyz

    Antitheyz Dévoué

    Inscrit:
    20 Fev 2017
    Messages:
    370
    J'aime reçus:
    154
    Points:
    133
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    sa chambre
    Prologue :
    Dans la verte région de Naxia, sur le continent de Nagéana (l'un des trois du monde de Naxia) se dressait une immense ville nommée Naxis. Cette ville était sûrement l'une des plus industrialisées de la planète. Celle-ci était trois fois plus petite que notre planète Terre. Alors que, sur Terre, ce n'était encore que l'âge des Romains ; durant l'Antiquité, sur le monde de Naxia des usines véhicules et machines existaient déjà.
    Si les Romains étaient des personnages arrogants et sanguinaires, les Naxiens n'étaient autre que des personnages froids, introvertis et égoïstes. Peu étaient des personnages pensant à l'intérêt commun. La population mondiale s'élevait à environ sept-cent millions d'habitants. La plus grande découverte qui ait été faite sur cette planète fut le naxigène, un gaz aux mêmes capacités que l'air (l'air étant également le gaz nécessaire à la survie des habitants de Naxia) comme son expansion, sa compression et également ses propriétés physiques comme le fait qu'il soit aussi inodore et incolore. Ce gaz est utilisé car les capacités citées précédemment sont dix fois plus puissantes que l'air. Ce gaz a été découvert par un mineur qui creusait dans une soi-disant mine de charbon. On le trouve déjà compressé dans des petites bulles sous terre à plus de cinq-cent bars de pression. Les chercheurs supposent que ce gaz se créé grâce à la roche elle-même et grâce à une sorte de moisissure de cette-dernière. La manière dont ce gaz a été découvert fut des plus violentes : ce mineur, en train de miner la roche et voulant extraire le charbon fit éclater une pierre qui libéra du naxigène comprimé ce qui creusa un gros trou dans le corps du mineur. On le retrouva le lendemain mort, raid comme un bâton allongé par terre, inanimé avec une expression impassible et des yeux ronds comme des billes sur le visage.

    Chapitre 1 : L'extirpateur
    "Professeur, professeur ! cria Amil.
    - Qu'y a-t-il ? l'interrogea le professeur Arnold Imaö en train de lire des archives.
    - La machine a fonctionné ! Elle l'a aspiré et rejeté sans exploser !
    - Quoi ? Vite, dépêchons-nous !"
    Tous deux se dirigèrent dans la salle de recherches scientifiques. Entièrement illuminée d'ampoules fonctionnant à l'électricité. Arnold Imaö avait pour projet de créer une toute nouvelle source d'énergie car l'électricité était une énergie bien trop rare et compliquée à faire fonctionner pour les matériaux disponibles sur la planète. Amil invita le professeur à le suivre dans une salle comportant une table en son milieu. Un feu brûlait dans l'âtre et des dizaines de papiers faits en peau de Ladgack avec des plans de véhicules et de sortes d'aspirateurs dessinés dessus. Amil appela des chercheurs de la salle et s'assit à côté du professeur Arnold. Un des chercheurs se détacha du petit groupe et commença à sortir des documents :
    "Je vous présente l'achèvement de toutes les recherches que nous avons effectuées : l'Extirpateur ! Alors que tous les prototypes que nous avions essayé avaient explosés sous la pression du gaz, celui-ci s'est avéré bien plus résistant et a fait circulé bien plus rapidement le gaz sans que celui-ci n'ait le temps de s'étendre dans tout l'espace disponible. Vous n'avez qu'à coller le plus rapidement possible la machine au trou contenant le gaz et l'Extirpateur absorbera tous les gaz présents aux dis centimètres autour de son embouchure aspirante. Grâce à ce système, si vous tenez la machine assez proche de vous, eh bien le gaz compressé ne risque en rien de vous transpercer." expliqua-t-il.
    Deux hommes vêtus de blouses blanches leur arrivant jusqu'aux genoux entrèrent tout à coup dans la salle. L'un deux avait un étrange appareil dans les mains : il était orange cuivré et fait effectivement de cuivre et d'une matière transparente mais extrêmement résistante à la pression intérieure comme extérieure et aux chocs. La mystérieuse création comportait un réservoir fait en cette matière avec une texture de verre. C'était long tube de cuivre avec un gros réservoir en sphère fait de la matière avec une texture de verre. Le professeur s'approcha de l'Extirpateur et s'extasia devant avec des yeux d'enfant qui vient d'ouvrir son cadeau d'anniversaire. Il s'écria :
    "C'est... c'est exactement ce qu'il nous fallait, il est parfait ! L'avez-vous utilisé sur du gaz brut ?
    - Non monsieur nous attendions d'avoir votre avis avant de l'utiliser officiellement.
    - Eh bien ne perdons pas de temps, allons-y !"
    Tous se dirigèrent vers la sortie la machine dans les mains du professeur et deux gardes armés de fusils protégeant ce-dernier. Ils prirent la route dans une voiture et roulèrent jusqu'à la mine la plus proche. Le professeur prit un tablier de peau de Ladgack et s'en vêtit. Il prit une pioche et commença à creuser sous les yeux crispés des chercheurs qui l'observaient avec angoisse. Plus il minait plus un courant d'air se faisait sentir. Le professeur s'empressa de prendre l'Extirpateur et positionna la bouche d'aspiration vers le trou qu'il creusait. Quelques coup de pioche et ils pouvaient voir le gaz s'extirper du trou dans lequel il était stocké. La machine l'absorba en quelques secondes. Les visages affichèrent tous de larges sourires et le professeur se retourna en annonçant :
    "Il est parfait !"

    Chapitre 2 : La face cachée du naxigène
    Deux dans plus tard, tous les mineurs du monde de Naxia utilisaient l'Extirpateur depuis plusieurs mois déjà. Un beau jour d'automne, alors que la pluie s'abattait en torrents sur la résidence d'Arnold, il reçu une visite des plus heureuses : son frère l'ingénieur Frank Imaö. Celui-ci avait inventé la plupart des véhicules sur le monde de Naxia comme les voitures, les ballons, il était même en train de travailler sur un modèle de véhicule pouvant fonctionner sous l'eau sans couler mais sans flotter non plus. Les deux frères entretenaient un lien très proche mais ne pouvaient pas se rendre visite très longtemps étant donné que Arnold vivait à Naxis sur le continent de Nagéana alors que Frank vivait sur le continent de Naoma dans une ville ressemblant fortement à Naxis mais en plus verdoyante. Ils échangèrent tous deux des propos relatant les histoires de la ville où chacun vivait, des histoires d'enfance, et des moments comiques du train-train quotidien en buvant une tasse de chocolat chaud. Il en vint au moment où Frank sortit le journal de la poche de son veston avec un regard pensif. Son visage changea tout à coup d'expression et Frank devint soudain anxieux. Arnold lui demanda s'il allait bien et son frère lui répondit que oui et lui conseilla de lire le troisième article de la première page. Arnold y lit "Un mineur de Naxis retrouvé fou après avoir trop respiré l'air des mines !" Lorsqu'il lut ce titre, un regard inquiet s'afficha alors sur son visage. Il continua de lire mais cette fois-ci, à voix haute :
    "Alors que le jeune mineur de vingt-trois ans venait de finir son quota de gaz récupéré, au moment où il voulut regagner l'ascenseur, l'homme trébucha sur un morceau de roche et tomba nez à nez devant un ancien trou de gaz déjà ouvert depuis plusieurs jours. Le jeune homme resta seulement quelques secondes devant le trou et fut vu en train de danser et chanter alors qu'il ne tenait quasiment plus debout lors de la fin de son travail. Ce qui horrifia les mineurs aux alentours fut les yeux révulsés du jeune homme alors en pleine santé. Il fut aussitôt emmené dans un centre médical. Le seul docteur inoccupé fit tout ce qu'il pu mais rien ne marchait : le jeune garçon était condamné...
    - Je suis désolé Arnold... Ce jeune homme devait fêter l'anniversaire de sa mère à son retour.
    - Mais... mais comment est-ce possible ? Tous nos essais étaient concluants et nous étions sûrs que le gaz ne représentait aucun strict danger pour la santé de notre organisme... Sont-ils sûrs que le jeune homme avait déjà toute sa tête ?
    - Il était en pleine forme, faisait du sport, mangeait sainement et ne fumait pas.
    - Et la chute ne l'aurait-elle pas sonné au point de le rendre fou ?
    - Il n'avait aucune marque de blessure lorsque on l'examina à l'hôpital une demi-heure plus tard.
    - Je vais convoquer tous les chercheurs tout de suite. Ce que tu m'as dit pourrait bien créer une folie qui se propagerait... Dans le monde entier."

    Chapitre 3 : Crise de Démence
    Les deux frères coururent vers la voiture et commencèrent à rouler mais il leur faudrait une heure pour atteindre la salle de recherches. Pour essayer d'apaiser son frère, Frank commença à lui expliquer l'avancée qu'il eût fait sur les ballons et la capacité incroyable de la peau de Ladgack. Ces créatures sont généralement hostiles et sauvages. On ne les trouve que dans les plaines du continent de Nexilis, le dernier des trois continents (et le plus grand). Ils font dans les environs de dix mètres et vivent habituellement en meutes sauf pour les Ladgacks solitaires (souvent ces-derniers sont passifs et n'attaquent que s'ils sont agressés). Leur peau fait environ sept millimètres pour les adultes ce qui permet de la séparer en deux couches plus fines. Ils n'ont pas de poils et possèdent deux gros yeux noirs pareils à ceux des humains. Ils ne sont pas dotés d'oreilles mais seulement de deux trous aux mêmes capacités ; ainsi que d'une bouche remplie de dents pointues et d'une langue noire rugueuse. Leurs membres supérieurs font la même taille que leur troncs et sont extrêmement puissants, tout comme leurs membres inférieurs. Ces êtres humanoïdes sont sûrement les plus puissantes et les plus redoutées créatures de toute la planète.
    Lorsqu'il eût fini de relater tous ces exploits sur ses recherches, les deux frères arrivèrent enfin à la salle des recherches. Ils entrèrent par l'immense porte du bâtiment et Arnold interpella Amil qui prenait sa pause et lui demanda d'appeler tous les chercheurs pour qu'ils se rendent en salle de réunion. Une fois que tous furent présents, le professeur entama ses projets et alerta les scientifiques sur les effets du naxigène sur l'organisme des Naxiens. Dès qu'il eût terminé, un bourdonnement de voix se créa. Arnold se leva et haussa la voix :
    "Messieurs s'il vous plaît gardez votre calme ! Céder à la panique ne changera rien. Il faut réfléchir rapidement et en essayant de trouver une solution à ce problème.
    - Il faut tout d'abord sortir tous les mineurs de la planète des mines et bloquer celles-ci ! proposa un des chercheurs.
    - Et il faut également vérifier si cette folie n'est pas "contagieuse" si je puis dire ainsi. Ajouta un autre.
    - Et que faites-vous de tous les produits que nous utilisons au quotidien dans nos maisons et dans les lieux publiques ?
    - Je suis d'accord ! La seule solution est de se cacher et de se protéger dans un endroit encore vierge qui n'a pas été occupé par le naxigène.
    - Qu'en penses-tu ? Fit Frank à son frère.
    - Eh bien pour la première fois de ma vie, je... je ne sais que trop faire : si le gaz est une matière qui utilise tout l'espace qui est disponible pour son expansion jusqu'à son épuisement. Il n'y a aucun moyen de faire disparaître des millions voire des milliards de mètres-cube de gaz, à moins que... à moins que !"
    Le professeur, le visage illuminé, s'empressa d'observer les plans de l'Extirpateur et constata l'ampleur de l'assemblée. Il annonça solennellement à l'assemblée :
    "Mes amis, nous n'aurons surement pas deux fois cette chance d'arrêter le naxigène... J'ai une idée mais il faudra que nous la réalisions avec une rapidité fulgurante. Si le gaz commence soudainement à instaurer une "Démence" générale, alors nous serons contraints de nous cacher. Mais je veux tout de même tenter un dernier coup. Serez-vous avec moi ?"
    Quelques rares mains se levèrent, et après quelques chuchotements, toute le groupe fut avec Arnold.
    Plusieurs jours plus tard, plusieurs centaines de mineurs furent annoncés fous. Le projet d'Arnold était simple : il voulait créer une sorte d'Extirpateur immense pouvant absorber tous les gaz à des centaines de kilomètres de diamètre. Tandis que Arnold s'occupait de tout le côté technique de la machine, son frère Frank s'occupa de ramener tous les matériaux nécessaires à la construction du projet. Au bout d'une longue semaine de recherches intensives, Amil déboucha dans la salle de réunion où Arnold, Frank et les adjoints du professeur étaient assis et s'approcha au milieu de la salle et proclama :
    "Messieurs excusez-moi de vous déranger mais nous avons une découverte des plus importantes : la population devient folle à cause d'une trop forte inhalation du gaz. Le seul moyen de contrecarrer le naxigène est effectivement l'idée du professeur Imaö. Nous sommes sur la bonne voie.
    - Merci beaucoup Amil. Nous pouvons au moins avoir de l'espoir. Nous étions en train de réfléchir aux habitants car si la machine absorbe tous les gaz dans les environs de cent kilomètres, alors il faudrait évacuer toute la population d'un continent et la déplacer temporairement sur un autre.
    - Mais... mais c'est insensé ! Comment pourrions nous déplacer quasiment deux-millions d'habitants ?
    - Eh bien très récemment nous travaillons sur un modèle de transporteur de molécules. Nous l'avons modélisé et construit mais c'est bien resté un prototype. Si nous arrivions à l'utiliser pour faire passer la population, alors nous pourrions peut-être réussir.
    - Et ce transporteur combien de personnes peut-il transporter d'entités ?
    - Etant donné qu'il fait une dizaine de mètres de hauteur sur cinq mètres de longueur, je pense qu'à la seconde nous pourrions téléporter une quinzaine de personnes.
    - Mais ce serait extrêmement long !
    - Evidemment il faudrait calculer bien à l'avance pour savoir combien de temps cela nous prendrait mais je suis sûr que ce serait possible.
    - Eh bien sur ce point, je vous fait tout à fait confiance. Mais il faudrait aussi s'occuper de convaincre l'entièreté de la population...
    - Oui et c'est cette tâche qui va être la plus dure vu le caractère de la majorité des habitants. Nous devons faire vite, chaque jour des dizaines et des dizaines de Naxiens deviennent fous. De plus, cette folie ne se limite pas à ce qu'elle est, mais elle réduit également l'organisme à un état plus primitif : les contaminés perdent la majeur partie de leurs réflexes, leurs organes ne sont plus en total état de marche ce qui cause souvent la mort du contaminé environ une semaine plus tard... Nous savons tous ce que nous avons à faire mes amis, alors je vous le demande peut-être pour la dernière fois de notre existence... au travail !

    A suivre...

    Rédigé par Peonioz
    Remerciements à @pillowlavas qui m'a aidé à corriger quelques petites fautes et réussi à récupérer le texte alors que je l'avais sans faire exprès coupé en deux sans pouvoir le récupérer moi-même:DD. Fini le 13 juillet 2017.
     
    Dernière édition: 13 Juil 2017
  2. Antitheyz

    Antitheyz Dévoué

    Inscrit:
    20 Fev 2017
    Messages:
    370
    J'aime reçus:
    154
    Points:
    133
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    sa chambre
    Merci beaucoup pour vos likes :)
    Prêts pour le début du Tome 2 ? :p :eek:
     
  3. pillowlavas

    pillowlavas Rédacteur-en-Chef Resp. Rédaction

    Inscrit:
    4 Fev 2017
    Messages:
    3 000
    J'aime reçus:
    1 608
    Points:
    348
    Sexe:
    Homme
    Occupation:
    Rédaction de Gloria
    Localité:
    Devant l'ordinateur
    Site web:
    Voui :3
     
  4. Howaito Gundan

    Howaito Gundan Excellent

    Inscrit:
    18 Mai 2017
    Messages:
    543
    J'aime reçus:
    204
    Points:
    113
    Juste. Je peux me permettre quelque chose ?

    Tu dis " L'air étant également le gaz nécessaire". L'air n'est pas un gaz. Enfin pas a ma connaissance. C'est un mélange de gaz. Me corriger si j'ai totalement faux, je suis STMG hein x)
     
    Antitheyz et pillowlavas aiment ça.
  5. pillowlavas

    pillowlavas Rédacteur-en-Chef Resp. Rédaction

    Inscrit:
    4 Fev 2017
    Messages:
    3 000
    J'aime reçus:
    1 608
    Points:
    348
    Sexe:
    Homme
    Occupation:
    Rédaction de Gloria
    Localité:
    Devant l'ordinateur
    Site web:
    Non, l'air n'est pas un gaz, c'est un groupe de gaz :p

    Mais ça ne change pas grand chose selon moi, sauf s'il veut vraiment une explication rationnelle.
     
  6. Antitheyz

    Antitheyz Dévoué

    Inscrit:
    20 Fev 2017
    Messages:
    370
    J'aime reçus:
    154
    Points:
    133
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    sa chambre
    Voilà personnellement je me disais la même chose dans ma tête lors de la rédaction de ce texte que @pillowlavas.
     
    Howaito Gundan apprécie ceci.
  7. Gengis Khan

    Gengis Khan Superactif Rédacteur

    Inscrit:
    22 Avr 2017
    Messages:
    1 031
    J'aime reçus:
    949
    Points:
    268
    Sexe:
    Homme
    J'ai adoré ! Par contre, je trouve ça juste un petit peu long pour un tome 1, après c'est personnel.
     
  8. Antitheyz

    Antitheyz Dévoué

    Inscrit:
    20 Fev 2017
    Messages:
    370
    J'aime reçus:
    154
    Points:
    133
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    sa chambre
    Déjà j'avais pour projet de le faire encore plus long donc on ne peut que se réjouir du texte actuel x)
     
    Gengis Khan et pillowlavas aiment ça.

Partager cette page