1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Les châtiments corporels et mentaux à travers les peuples et civilisations

Discussion dans 'Le monde de Locline' créé par Yronusa2000, 18 Juin 2017.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Yronusa2000

    Yronusa2000 Excellent Guide Rédacteur

    Inscrit:
    22 Avr 2017
    Messages:
    537
    J'aime reçus:
    394
    Points:
    98
    Sexe:
    Homme
    La torture est pratiquée dans toutes les civilisations depuis la nuit des temps. On peut définir la torture comme étant l'acte de dégrader physiquement ou mentalement un individu ayant commis un interdit, afin de punir celui-ci, d'en faire un exemple ou lui de soutirer des informations, cet acte étant fait par une autorité supérieure. À noter que la profanation n'est pas un acte de torture, étant donné que l'individu est déjà mort et qu'on ne parle de torture uniquement en cas d'être civilisé et vivant.
    Au cours de mes voyages, j'ai récolté de nombreux manuscrits et témoignages de toutes les races et cultures de notre monde sur cette pratique effroyable...

    Les humains : La torture est particulièrement utilisée par notre espèce, et elle diffère selon les cultures et peuples.
    Au Grand-Nord, j'ai pu observer ce qui pourrait se traduire par "Le siège de Givre". Il s'agissait d'une espèce de trône taillé dans la glace et laissé sous le blizzard pendant plusieurs semaines. Cela avait pour effet de créer des stalagmites sur le dossier et le siège. On faisait s'asseoir violemment le condamné sur l'engin et on le laissait attaché, nu, pendant six jours, dans le froid extrême du Grand-Nord. Ce rituel était censé rapprocher les barbares qui "quittaient le droit chemin" de leurs Dieux en purifiant le corps, et était donc réservé aux infidèles.
    Néanmoins, ce n'est qu'un apéritif pour les Gloriens, qui, eux, avaient leurs anciennes coutumes de L'Armure d'épines, pour châtier les meurtriers : on fait pousser pour cela une espèce particulière de ronces, pouvant atteindre une vingtaine de mètres. Ensuite, le condamné était enroulé dans celles-ci avant d'être frappé par des gladiateurs armés de gourdins de bois. Cela avait pour effet de bien enfoncer les épines de la plante dans la victime.
    Mais comme dit plus haut, l'Homme est friand de torture et on retrouve d'innombrables formes comme le sciage, l'empalement, l'éviscération par insecte qui consiste à lâcher des nuisibles sur le ventre du condamné pour que ceux-ci creusent à travers même le corps de la victime, l’écartèlement et bien d'autres.
    Sachez que ces tortures là sont physiques, elles causent une douleur aiguë qui peut être atténuée à l'aide d'un sort si le coupable pratiquait la magie. Chez les elfes, c'était une autre histoire...

    Les elfes : les elfes, eux, ne "s'abaissaient pas à de tels tourments". Pourtant, il s'agit du peuple le plus cruel en matière de punitions. Au lieu de faire du mal aux corps de leurs semblables, ils en faisaient à leur esprit. En effet, en cas de haute trahison envers la couronne, ils appliquaient la sanction dite de la "simulation d'exécution". C'est bien connu, les elfes ont besoin de marbre pur comme source d'énergie, sans quoi, ils meurent. Cette méthode de torture consistait ainsi à rompre le lien entre l'elfe et le bloc de marbre qui lui fournit son énergie, ce qui équivaut à une exécution. Ensuite, au bout de sept minutes, le lien était refait pendant un court instant, juste assez pour qu'il ne meure pas, avant de répéter l'opération. La pire des choses étant que cette torture n'avait pour fin que la mort du condamné, ce qui pouvait durer plusieurs décennies de souffrance au vu de la longévité des elfes. De plus, la victime était enfermé dans un lieu totalement noir, privé de toute forme de sensation. Cette condamnation avait pour effet de rendre fou ceux qui la subissaient, au point où tous espéraient atteindre la mort, synonyme de délivrance mais aussi selon les néo-croyances un passage en Enfer ou une éternité à errer comme fantôme sur notre monde.
    Nous avons mention d'un arbre immense, dont le nectar des fleurs plonge les condamnés dans un étrange état d'hypnose les forçant à se remémorer les moments les plus douloureux de leur existence. Cet arbre serait utilisé comme prison et outil de torture géant, pouvant accueillir plusieurs milliers de prisonniers.

    Les Nains : nous ne savons pas grand chose des Nains, à tel point qu'il nous est impossible de savoir si ils existent réellement ou pas. Néanmoins, parmi le peu de témoignages existants, certains mentionnent des Nains exilés, vivant sans leur si précieuse technologie. Aussi, chacun de ses Nains aperçus avaient subi d'étranges brûlures sur la partie droite de leur visage. Ainsi, nous pensons qu'il s'agit d'une sanction propre aux Nains : l'isolement forcé ou l'exil, qui, pour cette race supra-sociale, serait un torture incroyablement douloureuse. Néanmoins, il est à supposer que leurs prétendues machines pourraient permettre d'infinies choses plus douloureuses que tout ce qui a été cité précédemment. Néanmoins, il nous est impossible de le vérifier pour l'instant.

    Il existe bien d'autres formes, mais celles désignées ci-dessus en sont les peines capitales "officielles" de chaque espèce présentée. Il est néanmoins important de noter que chaque village a ses propres... Coutumes, notamment chez les humains. De plus, nous ne connaissons que très peu les autres formes de vies comme les trolls par exemple, et il nous est impossible de dire si il existe des communautés pratiquant la torture chez eux.

    Les châtiments physiques et mentaux - Hérodote
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page